De très bons résultats pour la section tennis

Excellent bilan de la saison sportive 2019 pour la section tennis.

Le championnat Interclubs vient tout juste de se terminer. Suite à la refonte du championnat par la
ligue de Nouvelle Aquitaine, nous évoluions cette saison en division 4, au sein d’une poule
particulièrement difficile. Sur le papier nous étions, et de loin, l’équipe la plus faible, puisque chaque
équipe alignait des joueurs classés 15.1 à 15.2. De notre côté, l’équipe était composée de Julien
Marzin, notre joueur 1 classé 15.1, Wilfrid Brunelle, classé 15.4, moi-même classé 15.4 et Arnaud
Wachs, enfin de retour après des blessures à répétition et classé modestement 30.1. Sans oublier
notre joker, Jean-Louis Bourdenx, qui, à 71 ans, a accepté de nous dépanner pour éviter le forfait de
l’équipe sur 2 rencontres.

Je suis fier d’annoncer que nous terminons troisième de notre poule, nous mettant ainsi à l’abri
d’une relégation. Tout n’avait pas démarré au mieux pourtant puisque dès la première rencontre
Arnaud se blessait suite à une mauvaise chute, le contraignant à l’abandon. Et c’était au tour de Wil
de devoir abandonner lors des 2 rencontres suivantes suite à un dos bloqué.
Malgré ces aléas du sport, nous nous sommes accrochés sur les 3 premières rencontres pour
arracher le match nul grâce notamment à des doubles de grande qualité. Et c’est grâce à notre
victoire contre le SPUC lors de la rencontre 4 que nous avons enfin pu souffler, le plus dur étant fait
en assurant le maintien. La rencontre 5, sans enjeu, se jouait pour le plaisir. Nous la perdons de peu,
suite à une défaite en double au tie break, ce même double qui nous avait jusque-là si bien réussi.
Bravo à toute l’équipe. A Arnaud pour son retour gagnant (3 victoires à 15.4), à Julien pour ses
excellentes performances en double, à Wil pour n’avoir rien lâché, même contre certains joueurs au
comportement plus que limite (n’est ce pas l’équipe de Gradignan…), et à Jean-Louis qui a terminé
ses 2 matchs avec panache. Grace à vous tous la section Tennis du BEC existe encore, et croyez-moi,
cela tient de l’exploit !

 

Pierre Soubeyras

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *